AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le monde qui est le mien pv Lizzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyVen 1 Mar - 21:22

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Au printemps lors de son pique-nique avec Lizzy, Jack avait proposé à la demoiselle de venir passer quelques jours à Boston, chez lui. Jusqu’à présent l’occasion ne s’était jamais vraiment présentée. Finalement ils s’étaient dit qu’ils attendraient les vacances d’été, parce que ce serait plus simple. En attendant l’été ils continuaient de se voir régulièrement.

C’était enfin l’été. Aujourd’hui Jack et Lizzy partaient pour Boston. Le pyromane n’avait jamais emmenée personne chez lui. La jeune coréenne était donc la première. Il avait préparé ses affaires quelques jours auparavant, étant donné qu’il y restait les deux mois. Son amie ne restait qu’une semaine, car après elle devait aider ses parents avec le restaurant. Jack était impatient de rentrer chez lui et de revoir ses animaux.

Il s’était levé assez tôt pour finaliser ses valises et parce qu’ils prenaient un train tôt. L’avantage de l’été c’était qu’il n’y avait pas dix milles couches de vêtements à mettre. Le blondinet avait opté pour un jean et un débardeur. Il checka une dernière fois son sac à dos : téléphone, écouteurs, carnet de croquis, portefeuille, pique-nique pour le train, clés de la maison, billets de train, etc. Il avait payé les deux billets de train pour qu’ils soient assis à côté.

Quand ce fut l’heure il quitta sa chambre de Westchester avec ses valises. Avec Lizzy, ils s’étaient donné rendez-vous devant la gare. Le jeune homme prit le ferry pour quitter Westchester. En arrivant à la gare, il ne vit pas son amie. Mais elle ne tarda pas à arriver. Un sourire s’afficha sur ses lèvres. Ils rentrèrent dans la gare et se prirent un Starbuck avant de monter dans le train. Durant le trajet ils discutèrent, écoutèrent la musique et il dessina un peu. Bien sûr il avait mis ses gants, des gants spécial été bien entendu. Puis ils arrivèrent à Boston. Les deux jeunes prirent un bus pour les rapprocher de la maison du blondinet. En descendant du bus, il leva ses gants et s’adressa à son amie.

- On est presque arrivé. Il faut juste marcher un peu.

Le couple de personnes âgées ne serait pas là, car ils avaient de la famille. Quand ils arrivèrent à l’entrée du chemin, le jeune homme montra la maison du doigt.

- C’est là.

En ouvrant le portail Jack se fit assaillir par les deux chiennes. Il s’accroupit et les câlina toutes les deux. Puis il se leva et se tourna vers Lizzy.

- Bienvenue chez moi ! Je te présente Jenna et Daisy.

Jenna était une magnifique huky sibérien roux avec un foulard orange autour du cou. Daisy est une belle golden retriever avec de sublimes poils longs et brillants. Elles allèrent accueillir la demoiselle. Puis ils marchèrent tous jusqu’à la maison. Le blondinet ouvrit la porte et laissa rentrer Lizzy et les chiennes.

- Fais comme chez toi !

Cela devait sûrement paraître énorme pour la jeune femme. Il était vrai que la mère de Jack avait une grande propriété avec une grande maison. La maison avait un étage avec une grande terrasse au rez-de-chaussée et à l’étage. Dans le salon il y avait une cheminée ainsi qu’une immense baie vitrée qui donnait sur le jardin. Certes ça faisait maison de riche, mais l’intérieur et la déco n’étaient pas du tout des trucs de riche. C’était simple, cosy, chaleureux.




Jenna et Daisy:
 

_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Dim 21 Avr - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 7 Avr - 14:20

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
Depuis leur petit pique nique dans central parc, Jack et Lizzy avait continué à se voir, en tant que ami, même si Zoe semblait pensé qu'il y avait peut être un peu plus entre eux deux. Mais pour l'instant, ça plaisait à Lizzy de retrouver Jack à la cantine et parfois venir le déranger quand il dessinait dans la cours de l'école ou dans les endroits où il essayait à chaque fois de se cacher. Lizzy reconnaissait son aura et le retrouvait facilement, on peut dire que c'était l'un des avantages des auras, elle gagnait presque toujours à cache cache. Mais elle était heureuse aujourd'hui, elle allait enfin à Boston voir la maison de la mère de Jack, elle pourra rencontrer ses deux chiens et ses chevaux. Ils avaient du repousser le voyage pour les vacances d'été. C'était pas la porte à côté et Lizzy devait souvent aider ses parents ou bosser à Starbuck. Justement, elle ne partait qu'une semaine parce qu'elle devait rentrer et aider sa famille avec le restaurant durant la saison touristique.

Elle s'était habillée d'une petite robe d'été blanche au manche longue, le tissu était tellement lêgé que les manches longues ne la dérangé pas. Puis, elle avait vu une star de la kpop porter la même sur instagram et elle l'avait trouvé bien trop jolie pour passer à côté, surtout qu'elle venait de h&m. Bref, elle sera prête à endurer la chaleur s'il le fallait. Maintenant, fallait juste qu'elle fasse attention à rien se renverser dessus.

Elle arriva à la gare avec sa valise et un sac à main. Elle fut accueillit à Jack qui était déjà là. Ils s'achetèrent un starbuck pour le voyage et passèrent le temps dans le train à papoter, écouter de la musique, elle fit même un petit somme pendant que Jack dessinait, elle se réveilla en sursaut quand le train arriva, elle espérait ne pas avoir ronflé ou bavé.... Ils enchainèrent ensuite avec un bus et à l'arrêt, Jack lui dit :

- On est presque arrivé. Il faut juste marcher un peu.

Elle remercia ses sandales d'être assez correcte pour pouvoir mancher avec. Il faisait trop chaud pour des baskets donc elle avait choisit de petites sandales assorties à sa robe.

- C’est là.

Elle regarda et vit la maison que Jack montrait du doigt. Elle le suivit Jack qui ouvra le portail et elle le vit reculer sous l'amour que lui portait les deux chiens qui venaient d'arriver à leur rencontre.

- Bienvenue chez moi ! Je te présente Jenna et Daisy.

Elle s'approcha des deux chiennes, elles étaient trop belle, elle commença à les carresser en riant :

- Bonjour, vous êtes trop jolie!! vous aimez les calins en plus!

Elle les gratouillait encore quand Jack ouvrit la porte pour les laisser entrer :

- Fais comme chez toi !

Elle entra dans la maison, elle était grande mais jolie, ça ressemblait totalement à une maison qui pouvait accueillir deux chiennes, en bref, assez grande pour pas que ces animaux se sentent opresser. Elle laissa sa visite dans l'entrée.

- C'est trop jolie!! Vous me faites la visite?

Elle fit semblant de parler que aux chiennes pour embêter Jack, mais elle lui fit un clin d'oeil en se tournant vers lui.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 21 Avr - 17:10

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Quand il avait vu arriver la demoiselle à la gare, le jeune homme l’avait trouvé ravissante dans sa robe blanche. Jack trouvait toujours Lizzy jolie.

- Cette robe te va très bien.

Timide, il rougit légèrement. Jack était un peu maladroit quand il était avec Lizzy. Il ne savait pas expliquer pourquoi. Peut-être parce qu’il n’avait jamais été proche d’une fille et qu’il n’avait jamais eu de relation que ce soit amicale ou amoureuse. Après s’être achetés un Starbucks pour le voyage ils s’installèrent dans le train. Durant le trajet ils écoutèrent la musique et discutèrent. Soudain alors que le blondinet dessinait, il sentit la tête de la demoiselle se poser doucement sur son épaule. Sur le coup Jack fut un peu surpris. Pendant quelques instants il regarda la demoiselle endormie. Ensuite il reprit son dessin, toujours avec la musique dans les oreilles. Le jeune homme fit en sorte de ne pas réveiller la jeune femme, mis à part pour descendre du train.

Enfin arrivés devant chez lui, le blondinet se fit assaillir par les deux chiennes lorsqu’il ouvrit le portail. Il se poussa un peu pour laisser entrer son amie et pour pouvoir refermer le portail. Le mutant lui souhaita la bienvenu et lui présenta ses chiennes : Jenna et Daisy.

- Bonjour, vous êtes trop jolie!! vous aimez les calins en plus!

Les deux chiennes aboyèrent. Le jeune homme jeta un coup d’œil aux canidés avec son amie.

- Ça veut dire merci. Ah ça, pour aimer c’est sûr ! Elles en raffolent même !

Le beau blond ouvrit la porte d’entrée et laissa rentrer Lizzy ainsi que les chiennes. Puis il la mit à l’aise en l’informant de faire comme chez elle. Jack mit sa valise à côté d’un canapé et posa son sac à dos sur le canapé quand il entendit son amie parler aux chiens.

- C’est trop jolie!! Vous me faites la visite?

Son regard se reporta sur la jeune coréenne et les chiens. Jenna se plaça derrière Lizzy et la poussa pour la faire avancer vers Jack.

- Jenna ça suffit, viens là.

Le husky sibérien obéit et alla voir son propriétaire toute contente.

- Désolé. Elles sont contentes d’avoir du monde à la maison. Tu es la première fille qui vient ici… Enfin à vrai dire, c’est la première fois que j’emmène quelqu’un à la maison.

Il avait toujours vécu seul avec sa mère et les animaux dans cette maison. Il n’avait jamais emmené d’amis, car il n’avait jamais eu de vrais amis. Lizzy était la première à s’intéresser autant à lui, à tel point qu’elle venait souvent le voir dans sa cachette à l’académie. C’est pour ça qu’il lui avait proposé de venir à Boston. Le jeune mutant voulait lui montrer son univers. Bref il était temps de faire visiter la maison.

- On commence la visite. A droite tu as le coin salon avec la cheminée, la télé, etc. A gauche tu as la partie salle à manger. Tu peux voir une partie de la cuisine au fond.

A droite il y avait un grand salon avec un grand canapé et un deuxième un peu plus petit, des fauteuils, une superbe cheminée, deux tables basses et un écran plat. En face il y avait la salle à manger avec une grande table pouvant accueillir 8 personnes. Dans la salle à manger il y avait de grandes baies vitrées qui donnaient sur la terrasse. Au fond de la pièce on pouvait voir le comptoir de la cuisine ouverte. Jack avança et passa à côté des escaliers. Bien entendu Jenna et Daisy le suivaient. Il rentra dans la cuisine. Petite précision dans la cuisine il y avait aussi une baie vitrée, qui donnait sur la terrasse.

- Voilà la cuisine. Et fais comme chez toi, tu n’as pas besoin de mon autorisation pour te servir. Par contre évite de donner du chocolat aux chiennes parce que ça les rend malade. Le chocolat est l’ennemi n°1 des animaux. Tu vas vite apprendre que dès qu’il est question de nourriture elles vont venir gratter pour espérer en avoir un bout, avec leurs magnifiques têtes de chiennes battues. N’est-ce pas mesdemoiselles ?

Sur cette question il regarda les deux chiennes qui baissèrent la tête avec une mine faussement triste. Puis la visite reprit son cours. Le jeune homme lui montra le garde manger, qui était situé derrière/à côté de la cuisine, ainsi que les toilettes et la salle de bain du bas. La salle de bain du bas était adjacente au salon. Maintenant il était temps de passer à l’étage.

- On passe à l’étage. Si tu veux tu peux prendre ta valise comme ça tu pourras la mettre directement dans la chambre.

Le blondinet attrapa ses affaires et monta les escaliers. Comme depuis le début de la visite, les deux chiennes les avaient suivis à l’étage. En haut des escaliers il partit légèrement vers la droite et ouvrit une porte.

- Là c’est la « vraie » salle de bain. Dedans tu as baignoire et cabine de douche. Encore une fois tu fais comme chez toi. Si tu as envie de prendre un bain tu peux, tu utilises ce que tu veux.

Il referma la porte de la salle de bain et lui montra du doigt les autres pièces qui suivaient la salle de bain vers la droite.

- A côté tu as des toilettes, une buanderie, un petit dressing, une chambre d’ami et des pièces sans importance.

Demi-tour, il repartit vers les escaliers afin de montrer la partie gauche des escaliers. En arrivant par les escaliers et en partant légèrement vers la gauche :

- Cette pièce c’est comme un petit studio d’enregistrement et il y a aussi quelques affaires à ma mère.

On pouvait voir des violons, une guitare sèche, un synthé, etc. Il referma la porte et alla devant la porte de la pièce suivante. Sa main tremblait légèrement, il hésitait à poser sa main sur la poignée. Jack finit par ouvrir doucement la porte et rentra dans la pièce pour laisser Lizzy rentrer aussi. Il actionna les stores afin qu’ils s’ouvrent et qu’ils laissent rentrer la lumière du jour dans la pièce.

- C’est la chambre de ma mère.

Une vague d’émotions et de souvenirs l’avait envahi. C’était la première fois qu’il rentrait dans la chambre depuis que sa mère était décédée. Jenna et Daisy vinrent se frotter à Jack pour le réconforter. Il regarda ses animaux d’un air bienveillant pour les remercier puis s’adressa à Lizzy.

- Tu peux laisser tes affaires ici. Ce sera ta chambre.

C’était ce qu’il prévoyait depuis le début, que Lizzy dorme dans la chambre de sa mère. Et là il venait d’avoir l’accord de Jenna. Il laissa son amie contempler un peu la chambre. Il s’agissait d’une grande chambre, assez spacieuse. Il y avait une grande penderie avec des placards pour ranger les vêtements. Il y avait également une commode où des cadres photos étaient posés dessus. Les photos représentaient Jack et sa mère, sa mère seule avec un violon, Jack bébé, tous les deux avec les chiennes et les chevaux, etc. Sur toutes les photos le beau blond souriait. Dans cette chambre il y avait une aura réconfortante, apaisante, chaleureuse : l’aura de la mère de Jack.

- Il nous reste encore une pièce à voir.

Ils sortirent de la chambre de sa mère. Etrangement le blondinet laissa la porte ouverte. Le mutant ouvrit la dernière porte.

- Voilà la dernière pièce et pas des moindres puisque c’est ma chambre. Bienvenue dans mon univers.

Pareil qu’à côté il laissa rentrer la demoiselle et ouvrit les stores. Sa chambre faisait la même taille que celle de sa mère. Bien sûr il y avait aussi une penderie et des placards pour les vêtements. Quelques dessins étaient affichés sur les murs. Il possédait une petite bibliothèque où des livres sur l’univers Disney étaient rangés. Il y avait une guitare sèche. Sur sa commode il y avait quelques bibelots ainsi que deux cadres photos : un avec une photo de lui et sa mère et l’autre avec une photo de lui, sa mère et leurs animaux.

- La visite est terminée. Tu veux boire quelque chose avant de passer à l’extérieur ?




_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Ven 3 Mai - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyJeu 2 Mai - 18:27

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.

Lizzy remercia Jack quand il la complimenta sur sa tenue, elle était heureuse que sa robe lui plaise, elle en rougit un peu. Le trajet dans le train se passa sans encombre et Lizzy dormit à partir de la moitié du trajet, ils avaient eu de la chance de tomber dans un wagon très calme et elle n'eut aucun mal à s'endormir profondément et puis bon, elle avait un ami capable de brûler les méchants assis à côté d'elle, s'il se passait quelque chose.

Arrivé à la maison de Jack, ils furent accueilli par deux jolies chiennes que Jack présenta en tant que Jenna et Daisy. Lizzy fut ravis de leur faire plein de câlin, elle aimait les animaux, même si chez ses parents il y avait que de Koi Fish dans le bassin du restaurant, eux, ils étaient un peu ennuyeux, ils réagissaient jamais aux interactions que Lizzy essayait d'avoir avec eux. Alors que Jenna et Daisy était super câline. Après que Lizzy les ait complimenté elles aboyèrent et Jack expliqua.

- Ça veut dire merci. Ah ça, pour aimer c’est sûr ! Elles en raffolent même !

Lizzy continua donc à les caresser pour ensuite les suivre dans la maison de Jack. Elle était belle et grande. Elle demanda ensuite aux chiennes si elles voulaient lui faire faire la visite en lançant un clin d'oeil à Jack. L'une des chienne la poussa vers Jack, elle se mit rire mais Jack réprimanda gentiment l'animal :

- Jenna ça suffit, viens là.

Jenna alla se placer au côté de Jack.

- Désolé. Elles sont contentes d’avoir du monde à la maison. Tu es la première fille qui vient ici… Enfin à vrai dire, c’est la première fois que j’emmène quelqu’un à la maison.
- Pas de soucis, elles me font rire et elles me dérangent pas. Et merci pour ce privilège, je suis heureuse d'être la première amie à fouler ces sols.

La visite commença par le salon et la salle à manger, elle l'écoutait expliquer les différentes pièces et le suivit dans la cuisine.

- Voilà la cuisine. Et fais comme chez toi, tu n’as pas besoin de mon autorisation pour te servir. Par contre évite de donner du chocolat aux chiennes parce que ça les rend malade. Le chocolat est l’ennemi n°1 des animaux. Tu vas vite apprendre que dès qu’il est question de nourriture elles vont venir gratter pour espérer en avoir un bout, avec leurs magnifiques têtes de chiennes battues. N’est-ce pas mesdemoiselles ?

Elle savait que le chocolat n'était pas bon pour les chiens, elle n'en avait peut être pas, mais elle en avait déjà croisé et vu des documentaires dessus, en plus des vidéos sur youtube qu'on peut trouver sur les animaux.

- Tu peux compter sur moi pour être intransigeante et ne pas céder à leurs bouilles toutes mignonnes.

Ils continuèrent la visite avec la salle de bain du bas, puis montèrent à l'étage où il présenta la salle de bain du haut, la chambre d'ami d'autres pièces puis il s'arrêta et hésita devant une des chambres. Lizzy se tenait derrière Jack et commença à ce demander si quelque chose n'allait pas, elle avait bien vu que son aura s'était assombri quand il s'est approché de la porte. Il finit par l'ouvrir et elle le suivit avec les deux chiennes. La chambre était trop sombre pour qu'elle voit jusqu'à ce qu'il ouvre les stores, c'était une grande chambre très jolie.

- C’est la chambre de ma mère.

Oh! Elle comprenait maintenant sa réaction et elle voyait bien que c'était sa chambre, il y avait des photos d'elle, de Jack et des animaux un peu partout. Elle avait bon goût sa mère. Lizzy ne savait pas trop quoi ajouter mais Jack reprit:

- Tu peux laisser tes affaires ici. Ce sera ta chambre.
- Tu es sur? Si ça te dérange, je peux dormir dans la chambre d'ami, je peux comprendre que ça ne doit pas être facile de laisser quelqu'un dormir dans la chambre de ta mère, je ne veux pas te poser de problème.

Elle déposa sa valise qu'elle avait pris avant de monter les escaliers comme lui avait conseillé Jack. Il ajouta ensuite :

- Il nous reste encore une pièce à voir.

Elle le suivit vers une dernière pièce, il ouvrit et la laissa entrer.

- Voilà la dernière pièce et pas des moindres puisque c’est ma chambre. Bienvenue dans mon univers.

Elle adorait! Ça représenter vraiment Jack, avec les dessins et la partie Disney, elle s'approcha des dessins puis se dirigea vers la petite bibliothèque avec les livres sur l'univers Disney. Elle adorait! Elle passa les doigts sur l'un des cadres, elle avait vu la même photo dans la chambre de la mère de Jack.

- T'as chambre te représente bien, je comprend pourquoi tu aimes revenir ici.

Jack termina ensuite la visite :

- La visite est terminée. Tu veux boire quelque chose avant de passer à l’extérieur ?
- Avec plaisir, un verre d'eau me ferait le plus grand bien!

Elle carressa Daisy qui se trouvait juste à côté d'elle et ils sortirent de la chambre pour se diriger vers la cuisine.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyVen 3 Mai - 23:54

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Avant d’attaquer la visite le jeune homme avait repris son husky sibérien, qui s’était amusé à pousser la jeune femme dans sa direction. En fait Jenna s’était crue dans un film genre comme au début des 101 dalmatiens. Sauf que ce n’était pas la réalité. Pour Jack c’était tout bonnement impensable qu’il soit en couple. Même si Lizzy n’avait pas fui pour l’instant en apprenant la mort des parents du blondinet, il était sûr et certain qu’elle le laisserait quand elle apprendrait la totalité de l’histoire et qu’elle verrait son torse. Parce que, soyons honnête, elle finira bien par l’apprendre un jour ou l’autre.

- Pas de soucis, elles me font rire et elles me dérangent pas. Et merci pour ce privilège, je suis heureuse d'être la première amie à fouler ces sols.

Il rougit légèrement suite aux remerciements de son amie. La visite commença tranquillement avec le bas. Dans la cuisine il lui expliqua de ne pas donner de chocolat aux chiennes car ça les rendait malade et lui précisa qu’elles venaient souvent mendier dès qu’il était question de nourriture.

- Tu peux compter sur moi pour être intransigeante et ne pas céder à leurs bouilles toutes mignonnes.

Hochant la tête avec un sourire en guise de réponse ils continuèrent la visite avec l’étage. Tout se passa bien jusqu’à se retrouver devant la chambre de sa mère. Ses mains tremblaient. Il essayait de rester calme. Finalement le beau blond ouvrit la porte et les stores. Sa mère lui manquait horriblement. Puis il précisa à Lizzy qu’elle pouvait laisser sa valise ici puisque ce serait sa chambre durant son séjour.

- Tu es sur? Si ça te dérange, je peux dormir dans la chambre d'ami, je peux comprendre que ça ne doit pas être facile de laisser quelqu'un dormir dans la chambre de ta mère, je ne veux pas te poser de problème.
- Oui je suis sûr, ne t’inquiète pas. Autant que la chambre serve un peu. Et puis elle est d’accord, elle te la laisse avec plaisir. Normalement les chiennes dorment avec moi mais il se peut qu’elles viennent te rendre visite.

Le blondinet esquissa un sourire. Ça ne le dérangeait absolument pas que son amie dorme dans la chambre de sa mère, c’était même ce qu’il prévoyait depuis le début. Soudain il se dit qu’elle allait se poser des questions concernant le fait que sa mère soit d’accord. Comment pouvait-elle être d’accord alors qu’elle n’était plus là ? C’était un peu débile dit comme ça.

- Parfois j’ai l’impression de voir ma mère dans Jenna… Enfin je veux dire que l’esprit de ma mère est… Désolé, c’est n’importe quoi. Ça existe pas ce genre de choses, je passe juste pour un débile…

Il ne le disait jamais, parce qu’il n’avait pas envie qu’on le prenne pour un fou. Il y avait suffisamment de rumeurs qui circulaient sur lui, ce n’était pas la peine d’en rajouter. Là il passait juste pour un gros abruti devant son amie. Décidément il ne savait vraiment pas s’y prendre avec les gens. Mais il croyait vraiment à ce qu’il disait. Puis ils passèrent à la dernière pièce, sa chambre. Le blondinet observa Lizzy en train de regarder sa chambre. Jack lui fit découvrir son univers.

- T'as chambre te représente bien, je comprend pourquoi tu aimes revenir ici.

Ça voulait dire qu’elle aimait son univers ? Sans doute, on va dire que oui. Il afficha un sourire pour la remercier. Ensuite il lui proposa de boire un verre avant de passer à l’extérieur.

- Avec plaisir, un verre d'eau me ferait le plus grand bien!
- Direction la cuisine alors ! Petite précision, j’ai des boissons style soda ou sirop mais j’ai pas d’alcool. Il n’y a aucun alcool dans la maison, parce que j’aime pas l’alcool.

En vérité c’était surtout à cause du traumatisme qu’avait provoqué son père. Voir des bouteilles d’alcool lui rappelait son père qui le battait. Mais bien sûr il n’allait pas le dire à son amie. Après ce n’était pas totalement faux non plus. Ils redescendirent et une fois dans la cuisine le jeune homme leur servit deux grands verres d’eau. Il en profita pour donner à boire aux chiennes, qui ne se firent pas prier pour boire. Il s’assit au niveau du comptoir. La jeune demoiselle pouvait faire de même. Personne n’était pressé, ils pouvaient se poser deux minutes sur une chaise. Jack ne portait pas ses gants. C’était bien de s’asseoir sauf qu’ils n’allaient peut-être pas se regarder dans le blanc des yeux. Bien sûr le mutant ne savait pas du tout quel sujet de conversation entamer. Disons qu’il n’avait pas tellement envie de refaire le jeu des questions/réponses. Il avait suffisamment plombé l’ambiance la dernière fois. Lorsqu’ils eurent terminé leur verre d’eau, le jeune homme se leva tranquillement.

- Je te montre le terrain ? Surtout qu’il m’en reste deux à te présenter.

Un sourire apparut sur ses lèvres. Il parlait bien entendu des présentations avec les chevaux. Ouvrant la baie vitrée, les deux jeunes mutants sortirent sur la terrasse. Le blondinet s’avança dans le jardin tandis que les chiennes coururent dans l’herbe tout en restant dans le périmètre. Puis il s’arrêta.

- Spirit !!!! Luna !!!!

Deux minutes plus tard, deux chevaux apparurent en train de galoper dans leur direction. Les yeux de Jack s’illuminèrent et son sourire s’agrandit. Les deux équidés s’arrêtèrent face au blondinet. Il se jeta au cou d’un magnifique cheval isabelle, l’entourant avec ses bras pour lui faire un câlin. C’était le plus heureux.

- Tu m’as manqué Spirit.

Puis il câlina aussi la jument alezanne.

- Toi aussi ma belle.

Entre les deux chevaux il se tourna pour faire face à son amie.

- Je te présente Spirit, mon cheval et Luna, la jument de ma mère.

Il les montra à tour de rôle pour que Lizzy comprenne qui est qui. Ensuite il se remit en route pour montrer un peu la propriété à son amie. Il y avait une piscine, des box pour rentrer les chevaux, un abri pour les outils de jardinage, un cabanon où était rangé le matériel pour les chevaux. Alors qu’il lui restait un endroit à montrer à la demoiselle, le beau blond eut une idée.

- Ferme les yeux… s’il te plaît.

Jack ne savait pas si elle allait accepter. Elle pouvait très bien ne pas lui faire confiance et avoir peur qu’il lui fasse quelque chose de mal. Lorsqu’elle eut les yeux fermés, il glissa doucement sa main dans la sienne pour la guider. Sa psychométrie ne se déclencha pas. Ils marchèrent tranquillement. Au bout d’un moment le jeune homme ouvrit une porte et fit rentrer la jeune femme dans la pièce. Il lâcha la main de la coréenne et se mit sur le côté.

- Tu peux ouvrir les yeux.

Roseraie. Voilà l’endroit dans lequel il l’avait emmené. Il y avait des roses partout, de différentes couleurs. Sa mère adorait les roses donc elle avait construit une serre dans laquelle elle avait planté tout type de rosier. En général les filles aimaient les roses. Donc il s’était dit que Lizzy aimerait cet endroit. C’est pourquoi il avait eu l’idée de lui faire la surprise en la faisant fermer les yeux. Une chose était sûre, Jack aimait beaucoup la roseraie. Il trouvait ça magnifique quand toutes les fleurs fleurissaient en même temps.

- Ça te plaît ?



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Dim 11 Aoû - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 2 Juin - 16:31

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.

Quand Jack lui annonça qu'elle allait dormir dans la chambre de sa mère, Lizzy voulait être sûre que c'était ok pour lui. Elle ne voulait pas s'imposer ou le mettre mal à l'aise. Elle savait combien il appréciait sa mère.

- Oui je suis sûr, ne t’inquiète pas. Autant que la chambre serve un peu. Et puis elle est d’accord, elle te la laisse avec plaisir. Normalement les chiennes dorment avec moi mais il se peut qu’elles viennent te rendre visite.

Une visite de chiennes, heureusement qu'il l'avait prévenu, elle avait l'habitude de dormir seule et elle aurait surement eu une attaque cardiaque si quelqu'un était entrée dans sa chambre, surtout sans toquer. A part si les chiennes savaient toquer au porte? C'était une possibilité qu'elles aient appris. En tout cas, au moins, elle n'aurait pas de mauvaises surprises.


- Parfois j’ai l’impression de voir ma mère dans Jenna… Enfin je veux dire que l’esprit de ma mère est… Désolé, c’est n’importe quoi. Ça existe pas ce genre de choses, je passe juste pour un débile…

Ah Lizzy n'avait pas tilté quand il l'avait dit la première fois, elle pensait qu'il parlait simplement de la chienne, mais elle le rassura rapidement :

- Oh, tu sais, je vois les auras des gens, tu contrôles le feu et vois certaines choses, j'ai une amie qui a des ailes de fée. Je pense que beaucoup de choses qu'on ne comprend pas ou qui nous sont encore inconnus sont possibles.

Elle le suivit ensuite dans sa chambre, elle fit le tour et trouva ça touchant que sa chambre le représente autant. Elle lui fit ensuite remarqué quand elle eut fini de fouiller avec ses yeux. Il lui proposa ensuite de boire quelque chose, elle accepta, c'est vrai qu'avec ce voyage, elle dirait pas non à un bon verre d'eau. Il ajouta :

- Direction la cuisine alors ! Petite précision, j’ai des boissons style soda ou sirop mais j’ai pas d’alcool. Il n’y a aucun alcool dans la maison, parce que j’aime pas l’alcool.

Elle buvait rarement de l'alcool, bon ça lui arrivait parfois, elle avait déjà essayé l'alcool de ses parents ou encore avec des amis. Mais elle n'avait même pas pensé qu'elle allait en boire avec Jack, elle le rassura donc :

- Sans alcool me convient très bien ne t'inquiètes pas et puis, je pense pas en avoir besoin pour passer un bon moment ici. Je suis en très bonne compagnie.

Elle parlait de la compagnie des chiennes, mais surtout de Jack, mais bon, ça, elle le garderait pour elle. Elle le suivit dans la cuisine, s'installa au comptoir et remercia Jack quand il lui passa un grand verre d'eau. Elle le regarda servir les deux demoiselles.

- Qui entretien la maison quand tu es à l'école?

Elle termina son verre quand Jack lui proposa :

- Je te montre le terrain ? Surtout qu’il m’en reste deux à te présenter.

Elle le suivit excité, elle savait que c'était surement les chevaux, elle en avait vu que de loin ou lors d'évènement à New York. Ils passèrent par la baie vitrée et ils s'avancèrent dans le jardin, elle entendu ensuite Jack crier :

- Spirit !!!! Luna !!!!

Quelques temps passèrent elle vit arriver les deux chevaux au galop, Lizzy fut intimidé par la grandeur et la beauté des deux animaux, elle recula un peu. Elle était pas super rassurée, c'était quand même vachement grand un cheval, plus grand que les poissons du restaurant, ça c'était sur. Elle laissa Jack se jeter au coup d'un des deux cheval, elle resta en retrait.

- Tu m’as manqué Spirit.

Elle le regarda se tourner vers l'autre marron cheval et le caresser.

- Toi aussi ma belle.

Ok, donc c'était une chevale, ou comment on dit.... jument! Ouais, elle était fière d'elle, elle se rappelait du petit livre quand elle était enfant pour connaître les noms des animaux et le bébé cheval, c'était.... un..... bébé cheval, ça part contre, elle ne s'en rappelait pas du tout.

- Je te présente Spirit, mon cheval et Luna, la jument de ma mère.

Lizzy fit un petit pas vers l'avant toujours inquiètes par la grandeur des deux animaux, même si elle voyait bien qu'ils n'étaient pas menaçant, elle couina petit :

- Enchanté.

Elle suivit ensuite Jack pour visiter l'extérieur de la propriété. Les box, la piscine, abri à outil, il lui demanda ensuite quelque chose :

- Ferme les yeux… s’il te plaît.

Elle le regarda un peu surprise, mais elle ferma quand même les yeux.

- D'accord.

Elle sursauta un peu quand elle le sentit prendre sa main, il ne portait pas ses gants et elle pouvait sentir la chaleur de sa paume. Elle espérait qu'il ne s'obligeait pas à le faire, elle voulait pas lui imposer des visions, mais elle sentait qu'il était détendu, pas comme la première fois qu'il lui avait pris la main lors de leur pique nique, elle se laissa donc guider par le jeune homme.

- Tu peux ouvrir les yeux.

Elle les ouvrit lentement s'habitant à nouveau à la lumière du jour. Elle vit pleins de couleurs et sentit le parfum des roses. C'était une roserait et tous les rosiers étaient en fleur, c'était magnifique! Elle les regarda émerveillé. Elle tourna sur elle même pour tous les voir.

- Ça te plaît ?
- C'est magnifique.

Elle souriait de toutes ces dents, c'était superbe, comme dans un Disney! Elle sortie son portable, elle voulait immortaliser ce moment :
- Tu veux bien qu'on prenne une photo ensemble?

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyLun 3 Juin - 23:20

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Une fois la visite de l’intérieur terminée, ils descendirent à la cuisine afin de boire un verre d’eau avant de passer à l’extérieur. Jack servit un grand verre d’eau à Lizzy. Il donna aussi de l’eau aux chiennes et se servit un verre d’eau également.

- Qui entretien la maison quand tu es à l’école?
- Un couple de personnes âgées qui habite pas très loin. Quand je vivais avec ma mère ils venaient nous rendre visite de temps en temps pendant leur balade quotidienne. Ensuite lorsque ma mère est décédée je m’en occupais tout seul. A partir du moment où je suis rentré à Westchester ils ont proposé de s’occuper de la maison quand je suis pas là. Bien sûr je leur donne un peu d’argent en échange. Je ne voulais pas me séparer des animaux, c’est la seule famille qu’il me reste. Il n’y a qu’ici où j’arrive à ne pas porter mes gants sans que ça déclenche ma psychométrie.

Le jeune homme but une gorgée d’eau. Puis il se rappela d’une chose qu’il pensait nécessaire de préciser à son amie par précaution.

- Ah par contre le couple de vieux ne sait pas que je suis un mutant et je ne veux pas qu’ils le sachent. Avec ma mère on les soupçonnait d’être des anti-mutants… Le pouvoir de ma mère ne se voyait pas et moi je ne les utilisais qu’avec ma mère. S’ils apprennent que je suis un mutant j’ai peur qu’ils ne s’occupent plus de la maison et des animaux en mon absence… Je te dis ça, parce qu’ils risquent peut-être de passer pendant ton séjour. Enfin pas aujourd’hui parce qu’ils ont leur famille. Donc ne leur dis pas que nous sommes des mutants s’il te plaît.

Mine de rien le blondinet aimait bien le petit couple de vieux. Ils étaient sympa et c’était gentil de leur part de venir s’occuper de la maison pendant qu’il n’était pas là alors qu’il n’avait rien demandé de base.

- Bien sûr ils ne savent pas que Westchester est une école pour mutants. Pour eux c’est une université classique. Quelques années après le décès de ma mère j’ai eu envie de reprendre mes études et il n’y avait que cette fac qui avait le cursus que je voulais faire… C’est ce que je leur ai dit. Même si en vérité c’est pour apprendre à maîtriser mes pouvoirs.

En disant la dernière phrase il regarda la bougie sur le comptoir et elle s’alluma. Un instant après il ferma les yeux et la bougie s’éteignit. Jack ne savait pas pourquoi il se confiait autant à Lizzy. D’habitude il ne s’ouvrait pas aussi facilement. Etait-ce parce que c’était Lizzy et qu’ils étaient à Boston ? Il n’en avait pas la moindre idée. Puis ils sortirent afin qu’ils lui présentent les chevaux et lui montrent le terrain. Enfin vu la superficie de la propriété il ne lui montrerait pas tout en détail mais plutôt l’essentiel.

Quand Jack s’approcha des chevaux pour les câliner, son amie resta en retrait. Il était vrai que voir des chevaux pour la première fois pouvait être impressionnant et intimidant. Le mutant avait réagi de la même manière la première fois qu’il avait rencontré Luna puis Spirit. Il lui présenta les deux chevaux.

- Enchanté.

Il voyait bien qu’elle n’était pas vraiment plus rassurée que tout à l’heure. Ça viendra un peu avec le temps et il l’aidera. Les deux jeunes avancèrent sur le terrain et le blondinet montra divers endroits à son amie. Pour la touche finale il voulait lui faire une surprise donc il lui demanda de fermer les yeux. Il ne savait pas si elle allait accepter. Après tout, pourquoi lui ferait-elle confiance ?

- D’accord.

Hein ? Elle lui faisait confiance ? Elle avait vraiment fermé les yeux. Doucement Jack lui prit la main pour la guider. Sa psychométrie ne se déclencha pas mais à ce contact il sentit la demoiselle sursauter. Elle n’avait sans doute pas envie d’être en contact avec ses mains à cause de son pouvoir. Il alla pour lui lâcher la main mais elle se détendit aussitôt et se laissa guider. Elle n’avait pas peur ? Le beau blond la mena alors dans la roseraie qu’avait construite sa mère. Il l’informa qu’elle pouvait ouvrir les yeux. Sa surprise avait l’air de fonctionner. La jeune femme semblait émerveillée devant ce spectacle. Il lui demanda si ça lui plaisait.

- C’est magnifique.

Jack était également de cet avis. Mais il était encore plus heureux du fait que son amie aimait la surprise La regardant émerveillée, il se dit qu’elle était encore plus belle comme ça.

- Tu veux bien qu’on prenne une photo ensemble?

La question de la demoiselle le sortit de sa rêverie. Il acquiesça avec un sourire.

- Bien sûr ! Pourquoi tu demandes ça comme si j’étais une star ?

Le blondinet se rapprocha de Lizzy. Il ne posa pas sa main sur son épaule ou autre de peur qu’elle sursaute encore une fois. Puis ce n’était pas l’essentiel de toute façon. Il la vit essayer de cadrer correctement pour bien avoir les fleurs et tous les deux.

- Attends je vais le faire. Ce sera plus simple je suis plus grand.

Il attrapa gentiment le téléphone de son amie et fit en sorte de bien cadrer pour faire un beau selfie. Clic ! Les selfies étaient faits. Oui il en avait fait plusieurs au cas où il y en ai des flous. Ce serait un peu débile que leur seule photo soit floue. Puis il rendit le portable à la jeune coréenne.

- Tiens. Tu pourras me les envoyer s’il te plaît ?

Commençant à se diriger vers la porte, il était de temps de rentrer les chevaux puis de rentrer à la maison avec les chiennes. Le jeune homme tint la porte ouverte pour laisser sortir la demoiselle. Il partit en direction des box tout en vérifiant que Lizzy le suivait bien. Arrivé devant les enclos, il ouvrit la barrière et les chevaux rentrèrent dans leur enclos respectif. Puis il alla dans l’espèce de cagibi à côté pour chercher à manger. Il mit bien du foin dans les deux enclos. Ensuite il en profita pour prendre deux pommes. Il en tendit une à son amie avec le sourire.

- Tiens, tu vas la donner à Luna.

Pas besoin de rentrer dans les box, Jack appela les chevaux en faisant claquer sa langue contre son palais. Les deux équidés arrivèrent à l’entrée. Jetant un coup d’œil à la demoiselle il lui fit un regard tendre pour la mettre en confiance.

- Ne t’inquiète pas, elle ne va pas te manger. Mets ta main comme ça et fais comme moi.

Il tendit sa main, paume vers le ciel et surveilla que son amie reproduisait le geste. Une fois qu’elle eut sa main correctement positionnée il mit la pomme au creux de sa main (sa main à lui) et attendit que son amie fasse de même. Puis il avança sa main vers Spirit.

- Tu n’as pas besoin de beaucoup avancer ta main. Elle va venir la chercher. Ça peut faire des chatouilles quand ils attrapent la pomme ou l’aliment que tu leur donnes. Une fois qu’elle a mangé la pomme tu peux la caresser pour la féliciter.

Jack caressa Spirit. Quand Lizzy eut terminé sa mission, le blondinet fit demi-tour pour rentrer à la maison. Ils rentrèrent tranquillement. Dans le salon, le jeune homme proposa quelque chose.

- Si tu veux, tu peux aller déballer tes affaires. Je vais donner à manger aux chiennes et j’irai à la douche. On a qu’à se dire qu’on se retrouve à 20h pour manger, si tu veux, comme ça on a un peu quartier libre. Bon bien sûr si tu as un problème tu m’appelles.

Lorsqu’elle accepta, il se dirigea vers la cuisine pour nourrir les deux boules de poils. Jenna vint se frotter à lui comme pour le pousser. Puis Daisy en rajouta une couche.

- Du calme toutes les deux. Vous allez manger, vous inquiétez pas.

Après leur avoir donné à manger, il monta à l’étage. Il passa vite fait dans sa chambre pour récupérer un pyjama, enfin un caleçon et un bas de jogging. Visiblement la demoiselle avait mis de la musique. Mais ça ne le dérangeait absolument pas. Il lui avait bien précisé de faire comme chez elle. Ensuite il alla dans la salle de bain du haut. Derrière lui il ferma la porte mais pas à clé. Il ne fermait jamais la porte à clé de la salle de bain. Le blondinet se déshabilla et aperçut le haut de son torse dans le miroir, mettant bien en valeur ses marques et cicatrices. Le sourire qu’il avait eu jusqu’à présent s’effaça radicalement. Dès qu’elle verrait ça Lizzy s’enfuirait en courant, même si pour l’instant il n’avait pas prévu de lui montrer. Il était hideux. Personne ne voudrait de quelqu’un comme lui et certainement pas la jeune coréenne. Elle méritait mieux. Son torse et son dos était couvert de cicatrices et de marques : sillons dues aux coups de ceinture, entailles avec le verre des bouteilles d’alcool. Certaines étaient plus profondes que d’autres. Elles faisaient entre 3 et 5 cm de long. Comme si ce n’étaient pas suffisant, hier le petit groupe de d’habitude avait décidé de lui laisser des souvenirs pour les vacances. Bien entendu c’était ironique et ce n’était pas quelque chose de positif puisque c’était des bleus. Moins nombreux que quand c’était son père certes mais quand même. Le blondinet rentra dans la cabine de douche et laissa couler l’eau sur son visage ainsi que le long de son corps, essayant de chasser ses mauvais souvenirs. Finalement il réussit à se détendre et prendre sa douche normalement. Sa douche terminée, il arrêta l’eau. Il était dos à la porte.



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Lun 10 Juin - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 9 Juin - 16:36

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
- Un couple de personnes âgées qui habite pas très loin. Quand je vivais avec ma mère ils venaient nous rendre visite de temps en temps pendant leur balade quotidienne. Ensuite lorsque ma mère est décédée je m’en occupais tout seul. A partir du moment où je suis rentré à Westchester ils ont proposé de s’occuper de la maison quand je suis pas là. Bien sûr je leur donne un peu d’argent en échange. Je ne voulais pas me séparer des animaux, c’est la seule famille qu’il me reste. Il n’y a qu’ici où j’arrive à ne pas porter mes gants sans que ça déclenche ma psychométrie.

Elle l'écouta raconter, c'était compréhensible, puis s'ils connaissaient la maison avant le départ de Jack pour l'école, ça leur permettait plus facilement de s'en occuper.

- Ah par contre le couple de vieux ne sait pas que je suis un mutant et je ne veux pas qu’ils le sachent. Avec ma mère on les soupçonnait d’être des anti-mutants… Le pouvoir de ma mère ne se voyait pas et moi je ne les utilisais qu’avec ma mère. S’ils apprennent que je suis un mutant j’ai peur qu’ils ne s’occupent plus de la maison et des animaux en mon absence… Je te dis ça, parce qu’ils risquent peut-être de passer pendant ton séjour. Enfin pas aujourd’hui parce qu’ils ont leur famille. Donc ne leur dis pas que nous sommes des mutants s’il te plaît.
- Pas de problème, je ferais attention à ce que je dis.

Elle savait que certaines personnes n'aimaient pas les mutants et souvent, c'est parce qu'elles en avaient peur. C'était dommage de discriminé autant une partie de la population du monde parce que certains étaient différents... mais malheureusement, ça à toujours existait et ça ne changera pas tout de suite. Lizzy ferait attention à ne pas parler de leur pouvoir en leur présence.

- Bien sûr ils ne savent pas que Westchester est une école pour mutants. Pour eux c’est une université classique. Quelques années après le décès de ma mère j’ai eu envie de reprendre mes études et il n’y avait que cette fac qui avait le cursus que je voulais faire… C’est ce que je leur ai dit. Même si en vérité c’est pour apprendre à maîtriser mes pouvoirs.

Elle le vit allumer la bougie sur le comptoir d'un regard et l'éteindre en un clin d'oeil. Elle acquiesça, elle comprenait, elle avait eu peur de la réaction de ses parents quand elle leur annoncerait. Elle était même allée voir sa meilleure amie en premier lieu avant d'affronter leurs regards. Mais heureusement pour elle, sa famille était très compréhensible et même s'ils ne comprenaient pas toujours, elle pouvait compter sur eux.

Quand ils eurent terminé de se désaltérer, Jack, elle et les chiennes sortirent à l'extérieur de la maison, ils continuèrent la visite des lieux. Ils rencontrèrent les chevaux et on pouvait dire que Lizzy était très intimidée, elle n'avait pas prévu qu'ils soient aussi grand, elle les trouvait magnifique mais un peu effrayant quand même.  

Jack lui proposa ensuite de fermer les yeux, elle s'exécuta et fut surprise de sentir la main chaude du jeune homme dans sa propre main. Il ne touchait jamais personne et elle s'imaginait qu'elle allait peut être la guidait d'un différente manière, mais après le temps de surprise, elle se laissa guider heureuse de la confiance qu'il lui accordait. Quand elle put ouvrir les yeux, elle vit des roses, des roses de partout, elle ne pensait pas en avoir déjà vu autant au même endroit. Elle était émerveillée. Elle ne put s'empêcher de vouloir une photo de cet endroit. Elle demanda si Jack voulait être sur la photo avec elle :

- Bien sûr ! Pourquoi tu demandes ça comme si j’étais une star ?

C'est que Jack avait tendance à être renfermé à l'école et elle ne savait pas s'il était le genre de personne à détester qu'on le prenne en photo. Mais elle répondit en blaguant :

- Tu m'as démasqué, je suis bien une de tes grandes fans, je comptais te demander un autographe après.

Elle lui tira la langue, il s'approcha d'elle pour qu'elle puisse prendre la photo, mais elle avait beau essayé de cadrer, c'était pas facile de prendre une photo avec quelqu'un de beaucoup plus grand que soit et quand on a des bras courts d'asiatique. Jack vint à la rescousse et lui prit doucement le portable.

- Attends je vais le faire. Ce sera plus simple je suis plus grand.
- Oui, bonne idée.

Elle sourit en se rapprochant de Jack du mieux possible, quand les photos furent prise, elle récupéra son portable.

- Tiens. Tu pourras me les envoyer s’il te plaît ?
- Oui, bien sur.

Elle vérifiera juste avant les photos où elle à la meilleure expression et après, elle lui enverra celle qu'elle aime. On ne va pas non plus envoyer une photo de Lizzy qui cligne des yeux flous au jeune homme.

Elle le suivit ensuite jusqu'à l'écurie, où Jack fit rentrer les chevaux dans leurs enclos respectifs, elle le laissa faire, elle n'était pas plus rassuré qu'il y a 20 minutes. Elle jouait avec les chiennes pendant qu'il donnait du foins aux deux géants. Elle vit ensuite qu'il lui tendait une pomme, alors, cette pomme n'avait pas l'air super fraiche et elle n'avait pas super envie de la manger, elle allait refuser quand il lui dit :

- Tiens, tu vas la donner à Luna.

Ah! C'était pour le cheval, ok, oui, ça semblait plus réaliste que pour elle. Elle prit la pomme en hésitant toujours et le suivit.

- Ne t’inquiète pas, elle ne va pas te manger. Mets ta main comme ça et fais comme moi.

Elle regarda ce qu'il faisait, il avait mis sa main à plat paume vers le ciel, Lizzy reproduit le geste mais n'était pas super convaincue que la jument n'allait pas lui manger ses doigts par erreur. Même s'il voulait la rassurer, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur, que voulez vous, elle avait pas eu super peur de ses agresseurs du Starbucks, surement à cause de l'adrénaline, mais là, il y avait pas d'adrénaline...

- Tu n’as pas besoin de beaucoup avancer ta main. Elle va venir la chercher. Ça peut faire des chatouilles quand ils attrapent la pomme ou l’aliment que tu leur donnes. Une fois qu’elle a mangé la pomme tu peux la caresser pour la féliciter.

Ok ok, elle avait la pomme maintenant sur sa paume et elle avança tout doucement sa main vers Luna qui semblait ravis de pouvoir avoir une petite friandise. L'asiatique ne put s'empêcher de fermer les yeux quand elle vit la bouche de l'animal s'ouvrir au dessus de sa main, elle sentit le museau du cheval sur sa main et tout en couinant comme une sourie, elle put sentir que la pomme avait disparu. Elle rouvrit les yeux et vit que la pomme avait belle et bien disparu de sa main et que Luna était entrain de se régaler. Elle devait faire quoi maintenant ? Ah oui, la caresser pour la féliciter. Jack voulait il la mort de Lizzy, elle n'était pas sûre que son coeur puisse tenir, mais elle prit son courage à deux mains et avança prudemment sa main droite pour caresser l'animal. Elle sentit le poil dur du cheval, fit une petite caresse, puis se recula rapidement. Elle souffla enfin, elle avait retenu son souffle pendant tout ce moment et elle avait le visage rouge. Ok ok, elle l'avait fait, c'était pas si horrible que ça, mais maintenant, elle voulait bien une pause. Et justement, Jack lui proposa :

- Si tu veux, tu peux aller déballer tes affaires. Je vais donner à manger aux chiennes et j’irai à la douche. On a qu’à se dire qu’on se retrouve à 20h pour manger, si tu veux, comme ça on a un peu quartier libre. Bon bien sûr si tu as un problème tu m’appelles.
- Ok, pas de soucis, on se retrouve à 20h alors

Elle l'accompagna jusqu'à la cuisine, où elle se lava les mains pour nettoyer la bave de cheval et elle monta dans la chambre de la mère de Jack. Elle regarda sa valise, elle n'aimait pas trop déballer ou ranger ses affaires, c'était ennuyeux, mais pour ça elle avait toujours une solution, elle allumait de la musique et chantait en même temps. Jack avait dit qu'elle pouvait faire comme chez elle. Elle alluma donc de la musique sur son portable et commença à ranger les affaire de sa valise dans l'armoire. Elle chantonnait sur les chansons qui passaient et elle ne faisait pas vraiment attention aux choses qui pouvait se passer dans la maison. Quand elle eut vider complètement sa valise, elle la ferma et trouva un coin dans la chambre pour la poser, pour ne pas qu'elle prenne de la place. Elle regarda l'heure sur son portable et vit qu'elle avait encore pas mal de temps avant de retrouver Jack pour 20 heure. Elle pouvait prendre une douche. Elle se rappelait qu'il y avait deux douches dans la maison, une en haut et une en bas. Elle déduit que Jack devait surement prendre sa douche en bas vu qu'il s'occupait des chiens peu avant. Elle attrapa donc des vêtements de rechangent, une serviette qui était prête dans sa chambre et sa trousse de toilette. Toute contente, elle arrêta sa musique mais continua à chantonner totalement dans sa petite bulle. Elle ne se rappelait plus qu'elle porte menait à la salle de bain du haut, elle en essaya donc quelques une, elle ouvrit la chambre de Jack, il n'était pas la et ce n'était pas la salle de bain, elle ouvrit la chambre d'ami, ce n'était toujours pas la salle de bain, elle tourna la poignée d'une dernière porte qui s'ouvrit sans problème. Elle chantonnait toujours quand ses yeux quittèrent la poignée des yeux pour voir qu'elle avait bien trouvé la salle de bain, le seule problème, c'est qu'il y avait déjà quelqu'un... Elle fut tellement surprise qu'elle fit tomber toutes les affaires qu'elle portait et sortie un moins joli :

- Oh fuck!

Jack se trouvait là, tout nu, dos à elle, elle se mit à paniquer :

- Pardon, pardon, pardon!

Elle sortie vite fait et referma la porte. Elle couru vers la chambre de la mère de Jack pour s'y réfugier. Avant qu'elle n'ouvre la porte, elle se rappela les affaire qu'elle avait fait tomber, son portable était dans la trousse de toilette et il y avait aussi ses vêtements, elle couru à nouveau vers la salle de bain, en panique et rouvrit la porte en récupérant ses affaires au sol. Elle essayait de ne pas regarder Jack, mais ses yeux ne purent s'empêcher de se poser sur lui. Elle n'avait pas le temps de réfléchir à ce qu'elle voyait, elle était rouge écarlate:

- Pardon, mes affaires, pardon, pardon, pardon, pardon.

On pouvait dire que les liens qui connectaient les différentes parties du cerveau de Lizzy avait totalement cédés, toutes ses émotions de Vice Versa étaient en panique totale en train de hurler dans la salle de contrôle. Elle referma à nouveau la porte et partie en courant dans la chambre de la mère de Jack, referma la porte après elle, jeta ses vêtements au sol et alla se cacher sous la couette. Elle avait tellement honte de ce qui venait de ce passer. Son visage était en feu et elle n'arrivait pas à réfléchir à ce qu'elle venait de voir.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyLun 10 Juin - 16:04

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
- Pas de problème, je ferais attention à ce que je dis.

Oui Jack l’avait mise au courant pour le couple de personnes âgées anti-mutant qui s’occupait de la maison en son absence. Il n’avait pas tellement envie que Lizzy fasse une boulette en parlant de leur pouvoir. Après elle aussi, elle avait de la chance, son pouvoir ne se voyait pas.

Puis ils passèrent à la visite de l’extérieur où ils s’arrêtèrent à la roseraie. La demoiselle voulut prendre une photo avec Jack. Bien entendu, il accepta. Certes le blondinet était quelque peu introverti, mais il n’était pas asocial non plus. Et puis s’il ne supportait pas les gens il n’aurait jamais amené Lizzy chez lui à Boston. D’accord il ne se confiait pas facilement aux autres et il évitait tout contact avec les gens, mais il avait des circonstances atténuantes.

- Tu m'as démasqué, je suis bien une de tes grandes fans, je comptais te demander un autographe après.

Le beau blond rigola. Il ne voyait pas vraiment dans quel domaine il pourrait être une star mais ce n’était pas grave. Ah si ! Il voulait travailler chez Disney pour créer des dessins animés avec ses dessins. Donc ce serait sa première fan ? On va dire que oui.

- Oui, bonne idée.

Attrapant le téléphone de son amie, il fit quelques selfies puis rendit l’appareil à sa propriétaire. Il lui demanda ensuite si elle pourrait lui envoyer.

- Oui, bien sur.

Ils sortirent de la roseraie et allèrent rentrer les chevaux. Le mutant proposa alors à la jeune coréenne de donner une pomme à la jument de sa mère. Il s’était dit que ça l’aiderait peut-être à avoir moins peur. Tout le long de la manœuvre il l’observa et elle ne semblait pas vraiment plus rassurée et plus en confiance avec l’animal que lorsqu’elle les avait vu pour la première fois. Pourquoi avait-elle acceptée ? Elle pouvait dire non, le jeune homme ne se serait pas vexé. Jack n’avait pas le talent de sa mère pour mettre les gens en confiance quand il y avait des animaux qui pouvaient être intimidants. Mais il pensait bien faire. Puis les deux jeunes rentrèrent à la maison et il proposa à la demoiselle d’avoir quartier libre jusqu’à 20h pour le repas.

- Ok, pas de soucis, on se retrouve à 20h alors

Jack alla s’occuper des chiennes pendant que Lizzy montait déballer ses affaires. Ensuite il était monté pour récupérer des vêtements et allait prendre sa douche en haut. Quand le blondinet vivait avec sa mère, ils avaient l’habitude de prendre la douche en haut. Cette habitude était restée, il prenait toujours la douche en haut. Il utilisait la salle de bain du bas plus pour se rincer quand il sortait de la piscine. Il n’y avait pas à dire, une bonne douche ça faisait du bien. Une fois lavé, il arrêta l’eau. Soudain il entendit la porte s’ouvrir.

- Oh fuck!

Le beau blond se retourna et vit Lizzy. Premier réflexe, il mit ses mains pour cacher ses parties intimes. (Je pense que je n’ai pas besoin de faire un dessin des parties intimes d’un mec.) Il avança doucement vers la porte de la cabine de douche et tendit le bras pour attraper la serviette.

- Pardon, pardon, pardon!

Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu’elle était déjà partie. Jack enroula la serviette à la taille. Le jeune homme remarqua qu’elle avait fait tomber ses affaires. Il se baissa alors pour les ramasser quand la porte s’ouvrit à nouveau en trombe. Leurs regards se croisèrent. Le pyromane détourna aussitôt le regard.

- Pardon, mes affaires, pardon, pardon, pardon, pardon.

Elle repartit aussi sec avec ses affaires en main. Jack se sécha et enfila son caleçon ainsi que le vieux pantalon de sport, style jogging. Si on parlait en émotion de Vice Versa, là son cerveau était rempli de tristesse et un tout petit peu de peur. Il avait dit quoi avant de rentrer dans la douche ? Qu’il ne lui montrerait pas ses cicatrices pour l’instant. Ben là c’était raté pour de bon, parce qu’elle venait de le voir totalement nu comme un petit asticot. Soudain il entendit un bruit de porte. Quoi ? Elle était partie pour de bon ? Jack sortit de la salle de bain et alla pour descendre quand Jenna lui attrapa le jogging et le tira vers la chambre de sa mère. Il regarda sa chienne et regarda la direction qu’elle lui indiquait. Daisy était assise devant la porte de la chambre d’Elizabeth (sa mère). Alors elle était encore là ? Le jeune homme avança doucement jusqu’à s’arrêter devant la porte de la chambre. Il hésita un moment puis se décida à toquer doucement.

- Lizzy, tu es là ?... Ne t’inquiète pas, je ne rentrerai pas… Je suis désolé… Je… Je serais en bas…

Sa voix était triste. Les larmes commençaient à lui monter. Il fit demi-tour et descendit les escaliers. Daisy le suivit, tandis que Jenna s’assit devant la chambre de la demoiselle. En bas, il alla à la cuisine pour voir pour préparer un repas. Il appuya ses mains sur le plan de travail, la tête vers le bas regardant le carrelage. Le golden retriever se frotta contre lui pour lui faire un câlin et le réconforter. Il ne savait même pas pourquoi il s’était précipité pour sortir de la salle de bain en entendant le bruit de la porte. D’ici qu’elle descende avec une valise prête à rentrer à New York, ça ne l’étonnerait pas. Quoiqu’il en soit Jack avait raison sur toute la ligne, il avait dit que quand elle le verrait comme ça elle partirait en courant. C’était ce qui était arrivé. Daisy prit appui sur ses pattes arrière et toucha le téléphone de Jack, qui était sur la chaise, avec l’une de ses pattes avant. D’un coup ça lança la chanson I hate this part des Pussycat dolls. Surpris en entendant le début de la musique, le jeune homme se retourna et vit que c’était la chienne qui avait lancé la musique. Sans doute avait-elle fait ça parce qu’elle n’aimait pas voir son maître triste et abattu. Jack s’accroupit et la serra dans ses bras.

- Merci Daisy.

Puis il se redressa et ouvrit le frigo afin de voir ce qu’il pouvait cuisiner. Bien évidemment il était torse nu, il portait juste le jogging en bas. Il n'avait pas arrêté la chanson.



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Sam 15 Juin - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptySam 15 Juin - 14:26

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
Ok, qui aurait pu prédire que une journée qui avait aussi bien commencé allait se terminer par une scène de nu? et même pas intentionnelle? Lizzy était tellement douée qu'elle avait réussi à embarrasser son hôte... Elle ne serait pas surprise s'il l'a renvoyé chez elle après ça. Et puis, à cause de son état de panique, elle n'avait même pas eu le temps de réellement admirer la vue que ça aurait pu lui offrir. Euh... ouais, non... pas qu'elle était du genre voyeuriste, non, mais bon, si il y avait la possibilité de regarder... oula, elle s'enfonçait là.... Elle s'était réfugiée sous sa couette, elle ne savait plus où se mettre et c'était la seule cachette qu'elle avait trouvé. Elle se maudissait de ne pas avoir fait plus attention aux sons autour d'elle, il lui avait dit de faire comme chez elle, mais elle aurait quand même pu se dire que cette fois, ce n'était pas avec un de ses frères qu'elle partageait la salle de bain. Et en plus de ça, elle était retournée dans la salle de bain récupérer ses affaires, si c'était pas encore plus débile ça? Pourquoi avait elle voulu récupérer ses affaires?? D'accord, il y avait son portable, était elle donc autant accro à la technologie? Devait elle allée consulter et faire une cure de désintoxication? Ou pire encore, son cerveau avait fait exprès parce qu'elle était en réalité une pervers caché?! Non, elle ne voulait pas, fallait qu'elle se fasse à l'idée, elle était juste débile parfois, c'était tout et quand elle paniquait, ça devenait pire. Elle était toujours entrain de se poser mille questions quand elle entendit toquer doucement à la porte :

- Lizzy, tu es là ?... Ne t’inquiète pas, je ne rentrerai pas… Je suis désolé… Je… Je serais en bas…

Il était désolé ? mais pourquoi ? c'était elle qui était la grosse pervers qui était entrer dans la salle de bain, il n'avait rien fait à part oublier de fermer la porte. Ok, ça c'était pas de sa faute à elle, mais quand même, le bruit d'une douche, c'était quand même assez pour tenir les gens loin des salles de bain, mais pas elle apparemment. Elle n'arrivait plus trop à respirer sous cette couette, elle sortie donc que son visage et était en mode cocon de papillon. Il fallait l'avouer, si Jack était entré dans la chambre, il aurait surement appelé l'hôpital psychiatrique. Elle vit l'aura triste de Jack se refléter sous la porte, tiens, c'était nouveau ça, elle pouvait voir les auras sous les interstices maintenant? Et ça aurait pas pu se mettre à marcher avant qu'elle ouvre la porte de la salle de bain? Ou peut être que ça s'enclenchait que après avoir vu les fesses de quelqu'un...? Faudra qu'elle test, peut être que Zoe serait partante... Enfin bref... Elle avait toujours du mal à se remettre les idées en place, mais elle sentait que son visage était un peu moins rouge. Elle se débattu pour sortir de la couette et s'assit sur le lit. Elle se donna deux tapes sur les joues et souffla plusieurs fois. Ok, maintenant, elle devait aller s'excuser, elle ne pouvait pas rester enfermer ici pendant tout le séjour et vu que Jack n'allait apparemment pas la jeter à la porte. Elle se leva.

Elle ira prendre une douche plus tard. Elle ramassait ses affaires, les posait sur le lit quand elle entendit une chanson des Pussycat Dolls résonner dans la maison. Tiens, elle ne savait pas qu'il aimait ces demoiselles. Elle sortit doucement de sa chambre où Jenna l'attendait, elle referma la porte sans faire de bruit et descendit au rez de chaussé. Elle resta quelques instants dans l'escalier à essayer de rassembler son courage avant de jeter un coup d'oeil pour voir où ce trouvait Jack tandis que Jenna la regardait interloquée. Il était bien là, torse nu et en jogging, Lizzy rougit à nouveau, mais elle prit une grande inspiration et essaya de faire partir le rouge de ses joues. Elle vit Daisy au côté de son maître. Lizzy pu plus facilement détailler le torse du jeune homme, elle n'avait pas fait attention avant vu la panique dans laquelle elle se trouvait un peu plus tôt, mais il avait un peu trop de cicatrice et de bleu qu'on devrait normalement avoir. Comment les avait il eu? Si Lizzy attrapait la personne qui lui avait fait ça, il allait voir ce qu'il allait voir. Et s'il s'était fait ça en tombant de cheval, on pouvait être sur que Lizzy n'allait jamais monter sur le dos de ces animaux. Elle descendit les dernières marche et s'avança doucement. Elle toussota timidement et dit d'une petite voix toute gêné :

- Jack, désolé d'être entré dans la salle de bain et de t'avoir mis dans l'embarra. La prochaine fois, je promet de faire attention, si j'ai le droit de resté ici...

Ok, maintenant, elle s'était excusée et elle sentait à nouveau le rouge monter à ses joues. Elle ne savait pas trop quoi faire et commença à se tourner pour retourner se réfugier sous sa couette, comme si ça permettrait de faire disparaître ce malaise.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 16 Juin - 0:01

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Lizzy avait surpris Jack dans la douche. Ce fut à partir de là que tout dérapa. Le jeune homme n’avait pas du tout le moral et ce n’était pas prêt de s’arranger. Apparemment son amie s’était réfugiée dans la chambre qu’elle occupait durant le séjour, c’est-à-dire celle de sa mère. Une fois qu’il eut enfilé un caleçon et un bas de jogging, il toqua doucement à la porte. D’une voix triste il s’excusa et lui dit qu’il serait en bas, sous-entendu si elle le cherchait. Pourquoi le chercherait-elle de toute façon ? En ayant vu son torse hideux, elle ne voulait sûrement plus rester ici et devait être en train de préparer sa valise. Le blondinet alla à la cuisine avec Daisy. Se posant deux minutes avant de regarder pour faire à manger, le golden retriever lança la musique sur le portable de Jack. Ça tomba sur une chanson des Pussycat Dolls, I hate this part. Il l’aimait bien. Parfois les paroles de la chanson lui correspondaient. Déjà le titre correspondait parfaitement à ce qu’il ressentait maintenant. Il détestait ce moment, qu’il avait tant redouté. Mais il aimait beaucoup le rythme au piano. Ouvrant le frigo, il commença à regarder ce qu’il pouvait faire comme repas ce soir quand il entendit quelqu’un toussoter. Il se retourna et arrêta la musique. Lizzy était de l’autre côté du comptoir et lui parla d’une petite voix.

- Jack, désolé d'être entré dans la salle de bain et de t'avoir mis dans l'embarra. La prochaine fois, je promet de faire attention, si j'ai le droit de resté ici...

Hein ? Comment ça, si elle avait le droit de rester ici ? Elle croyait que le mutant allait la mettre dehors ? Alors là c’était un dialogue de sourd ma parole ! Depuis le début il pensait que c’était elle qui voudrait partir à cause de lui. Soudain il la vit faire demi-tour. Inconsciemment et instinctivement le beau blond avança sa main comme pour la retenir.

- Attends !

Captant son regard, il baissa le sien. Les paroles avaient été plus rapides que sa réflexion. Allez Jack, ne te dégonfle pas. C’est trop tard pour faire marche arrière. Il attrapa deux verres qu’il remplit d’eau. Puis il sortit de la cuisine et se dirigea vers le salon.

- Viens avec moi s’il te plaît…

S’asseyant sur le canapé, il posa les verres d’eau sur la table basse.

- C’est hideux pas vrai ?

Il la regarda dans les yeux. Son torse et son dos étaient couverts de cicatrices. Bien sûr que c’était moche. Qui trouverait ça beau ? Personne. Reportant son attention sur les verres d’eau il attendit qu’elle s’asseye à côté de lui sur le canapé avant de commencer.

- Ne t’étonne pas si la cheminée s’allume, j’ai encore un peu du mal à contrôler mon pouvoir… Et ne m’interromps pas… s’il te plaît.

Les chiennes vinrent se poster de chaque côté de Jack, posant chacune la tête sur ses genoux comme pour le rassurer. Il était temps.

- Quand je suis né, mes parents étaient ensemble et avaient une petite maison à Détroit. Tout se passait bien. Ma mère voyageait beaucoup parce qu’elle était une violoniste célèbre. Mon père n’aimait pas vraiment ça, disons qu’il était possessif. Lorsque j’avais 6 ans, ma mère l’a quitté. Je suis resté vivre avec mon père.

Evidemment ce n’était pas du haut de ses 6 ans que le blondinet allait choisir de vivre avec papa ou maman. Il avait rien choisi du tout, qu’on soit d’accord là-dessus.

- La seule chose est que mon père a très mal vécu la séparation. Il est devenu alcoolique et… violent. C’est pour ça les cicatrices. Tous les jours il m’envoyait acheter son alcool. Tous les jours il me battait. Ça variait entre les coups de ceinture, les coups de bâton, les coups de pied. Il disait que je ressemblais à ma mère, que c’était ma faute si elle était partie. Je n’avais pas le droit de la regarder quand il diffusait un de ses concerts à la télé. C’est pour ça que je me suis renfermé dans le dessin. Disons que ça me permettait de m’évader. De temps en temps quand mon père me voyait dessiner il me prenait la feuille des mains, il la regardait puis la déchirait en petits morceaux sous mes yeux en m’engueulant.

Ses mains se crispèrent et son cœur se serra. Au fur et à mesure qu’il racontait son passé, les images lui revenaient. Jack se remémorait dans les moindres détails les scènes où son père le maltraitait. Il avait le regard dans le vide.

- Puis il y a eu cette journée d’hiver quand j’avais 12 ans. Je suis rentré de l’école puis mon père a commencé à me battre. Jusque là c’était la routine depuis que ma mère était partie quand j’avais 6 ans. Je subissais les coups sans rien dire, juste en m’excusant. A un moment mes yeux sont tombés sur le feu de la cheminée. J’ai alors essayé de me centrer dessus espérant que ça me fasse oublier la douleur. D’un coup le simple petit feu s’est transformé en brasier et a mis le feu à la maison. J’ai réussi à m’échapper je ne sais pas comment. Quand j’ai voulu aller secourir mon père qui était encore à l’intérieur une poutre en flamme est tombé devant moi, me barrant la route. Je suis resté là immobile en train de regarder ma maison brûler. Quand les pompiers sont arrivés c’était trop tard pour mon père.

La cheminée s’était allumée quand il avait commencé à parler du feu de la cheminée de Détroit. Les chiennes n’avaient pas bougé depuis le début du récit. Au moment où le feu s’est allumé elles avaient juste un peu redressées leurs oreilles. Le feu s’éteignit doucement quand le beau blond commença à parler de sa mère.

- Ma mère est venue me chercher et m’a amené chez elle à Boston. Elle avait déjà arrêté sa carrière depuis un petit moment. Peu de temps après être arrivé j’ai découvert que je manipulais le feu. J’ai alors compris que c’était moi qui avait déclenché l’incendie et que c’était ma faute si mon père était mort. Au début je me tenais éloigné de toute source de chaleur et flamme, parce que je ne voulais pas refaire la même chose qu’à Détroit. Puis ma mère m’a offert Spirit. Elle avait déjà Luna et les deux chiennes. Avec ma mère on s’est beaucoup rapproché.

Petit à petit il se décrispa.

- Un jour quand j’avais 15 ans, je suis sorti dans le jardin pour voir les chevaux. En caressant Luna j’ai eu un flash, une vision de quand ma mère l’a eue. Sur le coup ça m’a fait un peu peur parce que je ne savais pas ce que c’était. J’en ai parlé à ma mère. C’est là qu’elle m’a dit que j’étais un mutant comme elle. Elle m’a appris à ne pas avoir peur de mes pouvoirs, elle m’a appris à les maîtriser. On passait beaucoup de temps ensemble. Je n’avais pas peur de mes pouvoirs. Je vivais enfin une vie normale comme tous les autres jeunes de mon âge. C’était les meilleures années de ma vie. Pour la première fois je me sentais vivant et je ne me considérais pas comme différent.

Jack était plus calme. A des moments il avait un léger sourire qui se dessinait sur ses lèvres. Il adorait les moments qu’il avait passé avec sa mère. Puis le sourire disparut.

- Mais visiblement comme toutes les bonnes choses, celles-ci devaient avoir une fin. Depuis un moment j’avais remarqué que ma mère évitait tout contact avec mes mains sauf quand j’avais des gants. Je me suis dit qu’elle devait avoir peur de moi et ma psychométrie. J’avais 18 ans quand un jour alors que j’étais sur le chemin pour rentrer à la maison en sortant du lycée j’ai reçu un appel. C’était l’hôpital, ma mère venait d’avoir un malaise. Sans réfléchir je me suis précipité à l’hôpital. Lorsque je suis arrivé dans la chambre ma mère était allongée, inconsciente avec des tubes partout. Sur le côté du lit il y avait la machine qu’on voit dans les films qui mesure l’activité cardiaque. Malheureusement ce n’était pas un film mais la réalité. Le médecin en charge de ma mère voulait me parler. Là il m’a appris qu’en fait elle avait une tumeur au cerveau en stade final et qu’il ne lui restait qu’un mois à vivre. Apparemment elle était au courant depuis le début.

Le blondinet avait les larmes aux yeux.

- Donc tous les soirs après les cours j’allais à l’hôpital voir ma mère. Un jour pendant un bref instant où elle avait repris connaissance elle m’expliqua difficilement qu’elle avait évité ma psychométrie parce qu’elle ne voulait pas que je sois au courant.

Etant donné que ses visions étaient aléatoires et qu’il ne choisissait rien. Elle avait préféré éviter tout contact pour être sûr.

- Comme me l’avait dit le docteur, elle décéda un mois plus tard. Sachant pour sa maladie, elle avait fait son testament et m’avait tout légué : la maison, les animaux, tout son argent. Depuis ce jour je me suis renfermé sur moi-même, m’isolant dans ma coquille, je porte constamment des gants et j’évite tout contact avec les gens. Et depuis ce jour j’ai aussi perdu toute la maîtrise que j’avais acquise sur mes pouvoirs.

Les larmes se déversèrent le long de ses joues. Il ne tenait plus, c’était trop dur.

- C’est pour ça que les gens disent que je suis un meurtrier et que je suis dangereux. Ils ont raison. Je fais que du mal autour de moi. Chaque fois que je m’attache à quelqu’un, la personne souffre. Alors si tu veux partir tu peux. Je t’en voudrais pas. J’ai l’habitude d’être seul. Merci, d’avoir été mon amie.

Il tremblait et les larmes continuaient de couler à flot le long de son visage. Jack était prêt. Prêt à se retrouver seul, ce qui lui faisait mal, très mal. Il n’avait pas regardé Lizzy de tout le récit et ne la regarder toujours pas. En même temps il était incapable de la regarder. Jenna et Daisy lui léchaient les mains pour le réconforter.



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Lun 24 Juin - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 23 Juin - 15:59

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
Lizzy se sentait coupable d'être entrer dans la salle de bain de Jack alors qu'il était entrain de l'utiliser. Elle aurait du faire plus attention et maintenant, elle avait tout gâché. Ça lui avait pris plusieurs minutes pour prendre son courage à deux mains et aller s'excuser. Elle avait alors réellement pu voir les marques sur le torse du jeune homme. Dans la salle de bain, elle n'avait pas eu le temps de réellement analyser ce qu'elle voyait mais maintenant, que Jack était dos à elle, elle pouvait tout voir. Comment avait il pu avoir autant de cicatrice ? Que lui était il arrivé ? Elle s'avança dans le salon cuisine et s'excusa. Elle ressentait toujours un malaise, elle voulait retourner se cacher sous la couette. Elle fit donc un demi tour pour remonter à l'étage quand Jack lui demanda :

- Attends !

Elle se retourna, il s'était avancé vers elle et semblait vouloir lui dire quelque chose. Elle le regarda remplir deux verres d'eau et se diriger vers le salon :

- Viens avec moi s’il te plaît…

Elle le suivit, alors qu'il s'installait sur le canapé et posa les verres sur la table basse. Les chiennes étaient juste derrière eux. Elle regarda son torse qu'elle voyait maintenant de prêt, elle se demandait toujours comment il avait pu avoir de tel cicatrice, il avait du beaucoup souffrir. Elle croisa son regard :

- C’est hideux pas vrai ?

Elle ne savait pas, elle pensait plus à ce qui avait provoqué ces marques que leur apparence aujourd'hui, elle n'était pas dégoutée par ce qu'elle voyait, tout le monde avait des marques, elle même avait quelques petites cicatrices de quand elle s'était blessée en jouant quand elle était enfant. Evidemment, ce n'était pas du même calibre, mais elle voyait aucune raison de trouver ça moche ou horrible. Ce qui lui plaisait pas, c'était ce qu'il devait avoir vécu pour les avoir, c'était certainement pas en tombant à cheval qu'il aurait pu en avoir autant. Elle ne put que se contenter de oser des épaules, elle ne savait pas vraiment quoi dire.

- Ne t’étonne pas si la cheminée s’allume, j’ai encore un peu du mal à contrôler mon pouvoir… Et ne m’interromps pas… s’il te plaît.

Elle s'installa à côté de lui sur le canapé, elle jeta un oeil à la cheminée quand il fit la remarque et elle posa son regard sur les chiennes qui semblaient vouloir supporter leur maître. Lizzy ne dit rien, elle écouta toute l'histoire de Jack, le départ de sa mère, les violences de son père, l'incendie, la peur d'être un mutant, l'amour qu'il portait pour sa mère et enfin, le décès de sa mère. Lizzy n'avait pas remarqué que le feu avait augmenté à un moment de l'histoire, elle écoutait juste l'histoire de Jack. Elle le regardait alors que lui semblait perdu dans ses souvenirs.

- C’est pour ça que les gens disent que je suis un meurtrier et que je suis dangereux. Ils ont raison. Je fais que du mal autour de moi. Chaque fois que je m’attache à quelqu’un, la personne souffre. Alors si tu veux partir tu peux. Je t’en voudrais pas. J’ai l’habitude d’être seul. Merci, d’avoir été mon amie.

Il pleurait et étrangement, elle se rendit compte que elle aussi, elle sentait ses joues mouillées et ne savait pas quand est ce qu'elle avait commencé à pleurer. Elle trouvait son histoire tellement triste, il n'avait pas mérité tous ces malheurs ! Et c'était ridicule de l'appeler meurtrier, il n'avait jamais fais de mal à Lizzy et elle ne l'avait jamais vu en faire aux autres. Il subissait toujours sans se défendre en retour, alors qu'il pourrait envoyer tous ces gens balader. Non, elle ne pourra jamais croire qu'il fasse du mal à quelqu'un volontairement. Elle avait vu son aura, elle avait vu le regret, la tristesse, l'amour pour sa mère, la peur et elle savait qu'il ne mentait pas. C'était un de ses avantages à Lizzy, elle savait facilement reconnaître les menteurs et Jack n'en était pas un. Elle s'approcha lentement de Jack et le pris doucement dans ses bras. Elle n'éprouva aucun dégoût en touchant ses cicatrices et il était agréablement chaud, comme le feu de cheminé près d'eux.

- Moi, tu me fais pas souffrir. Et je ne vais pas partir.

Elle s'écarta, lui essuya les larmes du visage et lui sourit. Elle avait toujours les joues mouillées, mais elle voulait plus qu'il soit triste.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyLun 24 Juin - 18:17

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Quand son amie était venue à la cuisine pour s’excuser d’avoir débarqué dans la salle de bain, le blondinet l’avait retenu avant qu’elle ne remonte. A vrai dire il ne savait même pas pourquoi il l’avait retenu. Son corps avait agi tout seul. La demoiselle se retourna. Bravo ! Il n’était pas dans le caca maintenant ! C’était peut-être le moment de lui dire. De toute manière il ne pouvait pas se cacher indéfiniment. Puis il valait mieux qu’il lui raconte maintenant comme ça, ça lui ferait un peu moins mal si elle partait. Jack devait avouer que plus il passait du temps avec Lizzy et plus il s’attachait à elle et ressentait des sentiments un peu plus forts envers elle. Il prépara deux verres d’eau et se dirigea vers le salon en demandant à la coréenne de le suivre.

S’asseyant sur le canapé et posant les verres sur la table basse il regarda son amie et lui demanda s’il était hideux. En fait c’était plus une confirmation qu’il demandait, parce qu’il se doutait que les filles préféraient les beaux torses musclés (tout le contraire du sien). Le beau blond vit la demoiselle hausser les épaules. Ça devait vouloir dire oui. En même temps, à quoi il s’attendait. Il savait pertinemment qu’il n’avait aucune chance. Il lui demanda de ne pas l’interrompre et de ne pas s’étonner si le feu s’allume. Les chiennes s’étaient postées de chaque côté avec la tête posée sur ses genoux. Jack raconta alors tout son passé. C’était la première fois qu’il le racontait de A à Z comme ça. Passant par plusieurs émotions, c’était surtout la peur et la tristesse qui l’emportaient. Revivre ses mauvais souvenirs était très douloureux et faisait mal au blondinet.

A la fin, ne tenant plus, les larmes dévalèrent le long de son visage. Il indiqua à Lizzy que les gens avaient raison à propos des rumeurs. C’était un meurtrier et un monstre, qui ne faisait que du mal autour de lui. Il lui dit qu’à chaque fois qu’il s’attachait à quelqu’un, la personne souffrait. Donc si elle voulait partir elle pouvait, il ne lui en voudrait pas. Depuis le décès de sa mère, il était toujours seul, alors ça ne changerait pas vraiment. Il avait pris l’habitude. Jack n’avait pas envie de faire souffrir Lizzy, il l’aimait trop. Il la remercia d’avoir été son amie. Il était prêt à ce qu’elle monte faire sa valise pour rentrer à New York. Cette fois il ne la retiendrait pas. Soudain il se sentit doucement basculer tandis que Lizzy le prenait dans les bras. Bien sûr Daisy s’était levée du milieu. Les larmes s’arrêtèrent net et ses yeux s’écarquillèrent sous l’effet de surprise. Le beau blond ne s’attendait pas à ça. Elle avait les mains douces. Le jeune homme n’avait pas l’habitude qu’on le prenne dans les bras, ni qu’on touche ses cicatrices. Cette sensation de tendresse et de douceur lui faisait beaucoup de bien. Il se calma et le feu de la cheminée s’éteignit.

- Moi, tu me fais pas souffrir. Et je ne vais pas partir.

Hein ? Son cœur rata un battement. Elle ne partait pas ? Elle ne l’abandonnait pas ? S’écartant un peu, la jeune femme passa sa main sur le visage du blondinet pour essuyer les quelques larmes qui restaient. Jack remarqua qu’elle avait les joues mouillées. Lizzy avait pleuré pendant son histoire ? Il avait envie de faire pareil. Mais il avait peur de sa réaction au contact de sa main. Il se rappelait qu’elle avait sursauté quand il lui avait pris la main pour la guider dans la roseraie. Finalement il prit son courage à deux mains et approcha doucement sa main du visage de la demoiselle. Il passa doucement ses doigts sur les joues pour essuyer le reste de larmes. Sa psychométrie ne s’était pas déclenché et tant mieux. Puis il retira sa main, de peur d’avoir encore fait une bêtise. En regardant l’heure le mutant se dit qu’il était un peu tard pour cuisiner quelque chose.

- Je crois qu’on va commander des sushis pour ce soir.

Bon il avait proposé sushis mais cela pouvait très bien être autre chose si la jeune asiatique n’aimait pas les plats japonais. Jack afficha un petit sourire. Le temps qu’ils soient livrés, elle pouvait même aller faire sa douche.



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Ven 12 Juil - 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 7 Juil - 19:05

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
Elle avait écouté son histoire sans l'interrompre, elle n'aurait jamais pu s'imaginer que toute ces choses lui soit arrivé. Il avait tellement souffert et elle se sentait presque honteuse d'avoir une famille aussi aimante et proche d'elle. Mais, ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait changer, le passé était le passé et le plus important c'était l'instant présent. Et tout de suite, elle n'avait qu'une seule envie, c'était le réconforter. Elle s'était approchée doucement de lui et l'avait pris dans ses bras. Quand elle sentit qu'il s'était calmé, assez simple de savoir car le feu de cheminé s'éteignit. Elle lui assura qu'elle ne partirait pas et qu'il ne la faisait pas souffrir elle. Elle avait plus l'impression que c'était le contraire, qu'elle était la cause de son état. Elle s'écarta de lui et lui essaya ses joues. Elle vit qu'il hésita à faire de même pour elle, elle n'avait pas pu retenir ses larmes quand il avait raconté son histoire. Elle le laissa lui sécher les joues. Elle lui sourit pour le rassurer. Leur bulle se brisa et Jack regarda l'horloge, il dit :

- Je crois qu’on va commander des sushis pour ce soir.
- C'est me va très bien. Je te fais confiance pour le choix, j'aime tout sauf les sushis avec du hareng cru.

Elle se leva, se sentant un peu étrange, elle demanda :

- Ça te dérange pas, je vais prendre une douche dans la salle de bain du haut en attendant qu'ils arrivent avec la commande ?

Elle monta ensuite prendre sa douche, elle passa par la chambre pour récupérer les vêtements de rechanger et sa trousse de toilette. Puis elle entra dans la salle de bain ou elle avait surpris Jack un peu plus tôt. Elle fit couler l'eau et pris sa douche. Elle repassa en boucle tout ce qui venait de se passer en même pas 12h et se demandant comment c'était possible. Elle éteignit l'eau, se sécha, s'habilla, elle ne s'était pas lavé les cheveux. Puis, elle descendit à nouveau dans le salon, cuisine pour retrouver Jack et les chiennes.

- Je suis de retour ! Les sushis sont arrivés ?

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyVen 12 Juil - 20:58

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Jack ne pensait pas que ce moment arriverait si vite. Son passé était un sujet sensible et très douloureux pour lui. Il avait peur d’être rejeté une nouvelle fois. Le jeune homme avait fini par pleurer à cause de l’émotion et des souvenirs qui avaient refait surface. Convaincu que Lizzy partirait et l’abandonnerait, il s’était résigné. Mais à sa grande surprise elle le prit dans ses bras. Puis elle lui dit qu’elle ne partirait pas. La main de la demoiselle essuya les dernières larmes du jeune homme. Le blondinet voulut faire de même. Il avait peur qu’elle réagisse de la même manière que pour la roseraie. Finalement il se décida. Elle le laissa faire. Sa psychométrie ne se déclencha pas. La voir sourire lui réchauffa le cœur. Puis il suggéra de commander des sushis en voyant l’heure.

- C'est me va très bien. Je te fais confiance pour le choix, j'aime tout sauf les sushis avec du hareng cru.

Le beau blond hocha la tête avec un sourire timide en guise de réponse. Il l’observa se lever.

- Ça te dérange pas, je vais prendre une douche dans la salle de bain du haut en attendant qu'ils arrivent avec la commande ?
- Vas-y, ne t’inquiète pas.

Quand elle monta les escaliers le jeune homme caressa les chiennes pour les remercier du réconfort. Il appela et commanda les sushis. Ensuite il monta vite fait prendre sa guitare et redescendit dans le salon. S’installant sur le canapé Jack se mit à jouer et chanter la chanson. A la fin de la mélodie une voix plus que familière se fit entendre.

- Je suis de retour ! Les sushis sont arrivés ?

Ayant un léger sursaut, le blondinet n’avait pas entendu Lizzy arriver. Il était un peu dans sa bulle. Se retournant vers son amie, il lui adressa un sourire.

- Pas encore. Mais ça ne devrait pas tarder.

Il vit la demoiselle approcher. Quelques minutes plus tard la sonnette retentit. Les chiennes se précipitèrent vers la porte. Le jeune homme se leva et enfila le débardeur qu’il avait récupéré dans sa chambre (avec la guitare). Allant récupérer la commande au portail, il revint deux minutes après la commande dans les mains.

- A table !

Un sourire apparut sur ses lèvres. Il s’avança vers la cuisine et posa les sacs sur le comptoir.

- Tu veux manger où ? Comptoir, salle à manger ou salon ?



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500


Dernière édition par Yuki-chan le Lun 29 Juil - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyLun 29 Juil - 19:31

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
Après avoir pris sa douche, elle se rhabilla et redescendit rejoindre Jack, il était entrain de jouer une chanson de Rebelle sur la guitare, elle connaissait les paroles et trouvait agréable d'entendre Jack les chanter. Elle le laissa terminer avant de lui demander si la commande était déjà arrivée. Il sursauta un peu, il ne l'avait surement pas entendu arriver, mais il lui adressa quand même un sourire quand il se retourna vers elle :

- Pas encore. Mais ça ne devrait pas tarder.

Elle acquiesça et s'installa sur le canapé non loin de lui. Elle pointa la guitare du doigt :

- Tu jouais une des chansons de rebelles ? Elle est vraiment belle.

Quelques minutes plus tard, elle entendit sonner et vit les chiennes s'exciter. Jack enfila rapidement un débardeur, elle faisait presque plus attention au marque sur son corps et il sortit chercher la commande. Il revient ensuite et demanda :

- Tu veux manger où ? Comptoir, salle à manger ou salon ?
- Salon, ça me va.

Elle était déjà installer dans le canapé et trouvait ça plus pratique, puis vu qu'il lui proposait de manger là, elle en profita. Elle aida a installer la commande sur la table basse. Les chiennes n'essayèrent même pas de voler un ou deux sushis, elles étaient bien dressées et semblaient très calme. Lizzy demanda alors qu'elle commença à manger ses sushis.

- Quel est le plan pour demain alors?

Elle restait plusieurs jours dans la maison et elle était assez curieuse de savoir ce qui allait l'attendre. Elle n'avait jamais réellement passé du temps à la campagne et à part la petite maison de la prairie, elle ne savait pas trop ce qu'on pouvait y faire à part se rouler dans l'herbe en riant. Ce qu'elle trouvait très étrange.

Quand ils eurent terminé leur sushi, elle commençait à sentir la fatigue la gagner, ça avait été une journée pleine de rebondissement et elle avait besoin d'une bonne nuit de sommeil. Elle aida a ranger leur repas et dit :

- Et bien, merci pour cette première journée, je pense que je vais monter me coucher si ça te dérange pas. Bonne nuit.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyLun 29 Juil - 22:00

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
En attendant les sushis et Lizzy qui prenait sa douche, Jack s’était mis à jouer et à chanter une chanson de Rebelle. Il aimait bien cette chanson. Il aimait beaucoup les paroles et adorait la signification. A la fin de la chanson son amie l’avait surprit car il ne l’avait pas entendu arriver. Il faut dire que quand il jouait de la musique ou quand il dessinait, le blondinet était dans sa bulle et n’entendait plus ce qui l’entourait. La demoiselle vint s’asseoir à ses côtés sur le canapé. Il l’observa pointer sa guitare du doigt.

- Tu jouais une des chansons de rebelles ? Elle est vraiment belle.

Cela ne l’étonnait pas vraiment qu’elle est reconnu. C’était du Disney en même temps. Affichant un sourire timide, il lui répondit :

- Oui c’est ça, même si je ne suis pas un bon chanteur. Je la trouve magnifique et j’aime beaucoup les paroles et leur signification.

Dans un certain sens les paroles pouvaient leur correspondre. Surtout que le blondinet éprouvait beaucoup d’affection et de sentiments à l’égard de la coréenne. Soudain la sonnerie les ramena au présent. Le jeune homme alla chercher la commande accompagné des chiennes. En revenant il demanda à la demoiselle où elle voulait manger.

- Salon, ça me va.

Il posa alors la commande sur la table basse. Pendant qu’ils mangèrent, les chiennes se couchèrent à côté de la table et de leur maître. Elles étaient bien éduquées et n’avaient jamais cherché à voler. Le pouvoir de la mère de Jack était bien pratique pour ça.

- Quel est le plan pour demain alors?

Un plan ? Quel plan ? Si elle parlait du programme de la journée, le beau blond n’en savait rien. Il n’y avait pas réfléchi. Ils étaient en vacances et en vacances il n’avait jamais de planning. Il réfléchit un instant.

- Je sais pas. J’y ai pas vraiment réfléchi. Etant donné que nous sommes en vacances et que c’est la première fois que j’invite quelqu’un chez moi, je n’ai pas trop d’idée de ce qu’il faut faire et ce qu’on peut faire. Si tu veux je peux t’apprendre à monter à cheval. Mais ça m’étonnerait que tu veuilles, vu que tu n’étais pas à l’aise pour donner la pomme à Luna.

Le mutant n’était pas débile et avait bien vu les réactions de Lizzy face aux chevaux. Quand il avait tenté de lui faire comprendre que les chevaux étaient inoffensifs en lui faisant donner une pomme à Luna, il avait bien vu que rien n’avait changé. Elle avait toujours aussi peur. Cela ne servait à rien de lui apprendre à monter si elle en avait peur. Les chevaux sentent la peur et ça les stresse. Jack ne voulait prendre aucun risque, aussi bien pour les chevaux que pour son amie. Quand ils eurent terminé de manger, elle l’aida à ranger.

- Et bien, merci pour cette première journée, je pense que je vais monter me coucher si ça te dérange pas. Bonne nuit.
- Bonne nuit Lizzy.

Le blondinet acquiesça d’un signe de tête positif. Ça ne le dérangeait pas du tout. De toute manière, lui aussi allait se coucher. Il faut dire qu’il avait eu une sacré dose d’émotions aujourd’hui, surtout en fin d’après-midi/début de soirée. Après avoir fermé les stores il monta dans sa chambre. Une fois couché, Jenna et Daisy montèrent sur le lit et se couchèrent à côté de lui.

Jack fut réveillé relativement tôt. Etrangement il avait passé une bonne nuit. Lorsqu’il se leva la demoiselle dormait encore. Il enfila vite fait un bas de jogging et un t-shirt, car il dormait en caleçon. Il descendit sans faire de bruit. Le blondinet laissa un petit mot sur le comptoir à la cuisine pour Lizzy. "Parti faire une balade à cheval" Au cas où elle se réveillait en son absence, qu’elle ne s’inquiète pas de ne pas le voir. Puis il sortit discrètement dans le jardin avec les chiennes. Comme elle n’était pas à l’aise avec les chevaux et que lui avait besoin de monter. Il profita d’être levé tôt et qu’elle dorme pour aller faire une balade.

Arrivé aux enclos, il sella Spirit puis monta. C’est parti pour la balade ! Démarrant au pas, il était suivi par Luna et les deux chiennes. Petit à petit il augmenta l’allure, passant au trot pour finir au galop. Jack adorait galoper. Il se sentait libre, vivant.



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzy Jang
Admin
Messages : 71
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyMer 7 Aoû - 9:09

Le monde qui est le tien
EXORDIUM.
- Je sais pas. J’y ai pas vraiment réfléchi. Etant donné que nous sommes en vacances et que c’est la première fois que j’invite quelqu’un chez moi, je n’ai pas trop d’idée de ce qu’il faut faire et ce qu’on peut faire. Si tu veux je peux t’apprendre à monter à cheval. Mais ça m’étonnerait que tu veuilles, vu que tu n’étais pas à l’aise pour donner la pomme à Luna.

Les chevaux, Lizzy n'était pas très rassurée, elle avait envie de passer du temps avec lui mais elle n'était pas sûre de pouvoir monter sur un cheval un jour dans sa vie. Elle trouvait ces animaux tellement impressionnant, autant, elle avait l'habitude des chiens, elle connaissait leurs réactions et leurs habitudes, mais de là à comprendre un cheval, elle n'y était pas encore. Est ce que eux aussi était en colère quand leurs oreilles étaient baissées ? Et quand ils hennissant, c'était parce qu'ils avaient faim ? Ou pour autre chose ? Et puis, même si elle n'avait pas le vertige, elle avait peur de cette hauteur, elle savait pas vraiment ce qui pourrait lui arriver si elle tombait de cheval. Mais une chose qu'elle savait, c'était qu'elle pouvait faire confiance à Jack, lui savait faire du cheval et connaissait les deux animaux. Donc s'il pensait que c'était une bonne idée que Lizzy tente de monter, elle voulait bien tenter.

- D'accord et bien on verra. C'est vrai que les cheveux m'impressionnent un peu beaucoup.

Ils terminèrent ensuite leur repas et elle annonça qu'elle alla se coucher.

- Bonne nuit Lizzy.

Elle lui sourit et monta à l'étage. Elle se prépara rapidement et à peine eut elle posé sa tête sur l'oreillé, elle s'endormit. Elle était épuisée et dormi d'un sommeil sans rêve, ou en tout cas, elle ne s'en rappelait d'aucun quand elle se réveilla. Elle n'avait pas fermé les rideaux, donc elle se réveilla quand la lumière du soleil l'ébloui assez. Elle se réveilla avec les cheveux tout ébouriffés, à ce moment là, on ne l'aurait absolument pas appelé sexy, elle avait des croutes aux yeux et de la bave au coin des lèvres. Elle cligna des yeux plusieurs fois pour se rappeler où elle était, puis, tout lui revint, elle était chez Jack. Elle se leva tranquillement, s'habilla avec un jean et un t-shirt simple, elle se coiffa avec une tresse et partie se laver le visage. La maison était très calme, Jack dormait peut être toujours mais quand elle passa devant sa chambre, elle put voir qu'elle était vide. Elle descendit donc dans la cuisine et vit un petit mot. "Parti faire une balade à cheval" Lizzy décida d'en profiter pour faire le petit déjeuné, autant, elle était nulle pour faire la cuisine en général, autant, elle était une pro pour faire le café et le thé. Grâce à son boulot à Starbuck, elle avait même apprit à faire des pancakes et des gaufres. Elle décida de partir pour des pancakes, elle trouva rapidement les ingrédients et commença à cuisiner, elle fit le café en même temps.

Quand elle termina d'installer tout le petit déjeuné sur le comptoir, elle entendit la porte du jardin s'ouvrir.

_________________
signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hideyourface.forumcanada.org
Yuki-chan
Messages : 68
Date d'inscription : 02/03/2014



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy EmptyDim 11 Aoû - 18:37

Bienvenue dans mon monde
EXORDIUM.
Le lendemain matin, il fut réveillé de bonheur, bien avant la coréenne. Il décida de se lever et d’aller faire une balade à cheval. Histoire de dégourdir un peu les chevaux et lui aussi par la même occasion. Se préparant tranquillement il descendit en faisant le moins de bruit possible et laissa un petit mot pour la demoiselle à la cuisine.

Une fois que le jeune homme fut aux enclos il sella son cheval et partit balader accompagné de Luna, Jenna et Daisy. C’était un peu leur petit rituel. Tous les matins quand le mutant se levait il allait faire une balade avec tous ses animaux avant que la chaleur ne les assomme. Libre ! Voilà comment se sentait Jack quand il galopait. Il oubliait tout et se sentait revivre. Le blondinet rêvait de temps en temps de participer à un film avec des chevaux. Plutôt un film médiéval ou fantastique avec une cape et de jolies musiques. Un peu comme dans Narnia ou autre film fantastique.

Quand la balade fut terminée, il retourna aux enclos où il dessella Spirit. Puis il laissa les chevaux en liberté. Accompagné des chiennes il marcha tranquillement dans le jardin en direction de la maison. Il était l’heure de prendre un petit-déjeuner. En plus il commençait à avoir faim. Lorsque le mutant rentra par la porte de la terrasse, il découvrit Lizzy dans la cuisine en train d’installer des choses sur le comptoir. Elle avait préparé le petit-déjeuner ? C’était adorable de sa part. Ça faisait comme dans les films. Ils auraient été dans un film il l’aurait embrassé tendrement pour lui dire bonjour et la remercier d’avoir préparé le petit déj. Sauf que ce n’était pas un film mais la réalité. Ils n’étaient pas en couple. Et c’était un pyromane qui voit le passé des gens. Donc il ne l’embrassa pas. Il se contenta d’avancer et de lui dire gentiment avec un sourire :

- Salut. Tu as bien dormi ?

D’un signe de la tête il lui montra tout ce qu’elle avait installé sur le comptoir.

- C’est très gentil d’avoir préparé le petit déjeuner. Merci.

Jenna et Daisy allèrent dire bonjour à la jeune coréenne. Puis il lui montra la salle de bain (du bas hein, pas de bêtise cette fois XD) du doigt.

- Je vais vite me passer sous l’eau et j’arrive.

Après une balade à cheval il était un peu transpirant et il n’allait pas prendre le petit déjeuner avec Lizzy dans cet état. Ce n’était pas correct. Il attrapa les vêtements propres qu’il avait laissé sur le canapé exprès puis rentra dans la petite salle de bain. Se déshabillant, il se rinça vite fait sous l’eau. Puis il se sécha et enfila son bas de jogging avec un débardeur. Il sortit de la salle de bain et se dirigea de nouveau vers le comptoir. Le beau blond s’assit sur un tabouret et regarda la demoiselle.

- Qu’est-ce que tu veux faire aujourd’hui ?



_________________
Le monde qui est le mien pv Lizzy Tumblr_mnx8pcuNsU1s9od03o1_500
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Le monde qui est le mien pv Lizzy Vide
MessageSujet: Re: Le monde qui est le mien pv Lizzy Le monde qui est le mien pv Lizzy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le monde qui est le mien pv Lizzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tour du monde virtuel
» Tout le monde s'en fout...
» Un Monde Parfait
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]
» Les multinationales dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hide Your Face :: Partie cachée :: Lise et Marie qui s'amusent-
Sauter vers: